ActualitésVidéos

Interdit de dehors

Nouvelle collaboration avec mon frère Yaman Yamsonite Okur

Musique : Kenny Allen

Interdit de dehors
Interdit d’horizon
J’ai perdu la notion de sud et de nord
Quand j’ai perdu la raison

Sur la mémoire imposée
J’ai comme des points de suture
Depuis que le moment présent
Assomme d’un coup de poing le futur

Enfermé comme la poésie
Dans un seul de ses recueils
Etre confinés pour les pauvres ici
C’est apprendre à danser dans un cercueil

Etre à l’étroit
Entre les murs
Etre aller trop loin
Entendre les murmures

Les vérités cachées les bruits
Et les silences de couloir
Marcher pieds nus sur les débris
De la science et du pouvoir

La bonne étoile abandonne-t-elle ?
La folie humaine a bon dos
Allons-nous connaître la vente d’air ?
Après avoir connu la vente d’eau

Interdit de dehors
Interdit d’horizon
Nos abris de fortune et nos forteresses
Sont-elles devenues nos prisons ?

Chacun se demande quelle sera la suite
Pour ne pas que l’humanité ait le regard triste
Beaucoup découvrent leur âme d’artiste
L’espoir inspire et rend altruiste

Tous les battements de cœurs vivants
S’entendent et entrent en résonnance
Avec les enfants nés pendant les conflits en
Confinement depuis la date de leur naissance

J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps
Sans en verser une seule sur le sol
J’ai épuré tout l’amour de mon cœur
Et j’ai avancé torse nu vers le seuil

Vers le seuil de la porte sans la franchir
Les épreuves de la sorte aident à grandir
Même les peurs les plus fortes à ressentir
Mais c’est toujours le deuil qui l’emporte

Cela va sans dire
Sans dire au revoir aux proches s’éloignant
D’ici mon corps crie : force aux aides soignants
Comme écrit à l’aube un beau poème poignant

J’ai appris à pleurer de l’art
Car l’eau des larmes est pour l’âme
Un filtre autonettoyant

Ndeysan

Voix et poème de Souleymane Diamanka
Film par Tommy Pascal
Musique de Kenny Allen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *