ActualitésVidéos

La rivière des rêves

Un poème est tombé dans l’eau
Là où le vent se lève
La feuille est partie en lambeaux 
L’encre est devenue sève

D’après la légende elle embaume
Les plumes jusqu’à la fièvre
J’ai croisé la muse des grands hommes
Dans la rivière des rêves

Elle apparaît juste avant l’aube
Elle vient lire sur mes lèvres
Quand elle se baigne elle porte une robe
Proche de la tenue d’Eve

C’est tellement pur c’est tellement beau
C’est l’art qui nous préserve
Un poème est tombé dans l’eau
Dans la rivière des rêves

J’ai plongé avec un flambeau
La jolie muse m’observe
Jusqu’à assécher mes sanglots
C’est du travail d’orfèvre

L’émotion traverse dans les mots 
Comme un écran se crève
On nage au-dessus des enclos
Dans la rivière des rêves

La jolie muse danse dans l’eau
Un poème sur ses lèvres
Le vent lui souffle dans le dos
L’éternité est brève

C’est le regard de l’angelot
Sur l’humain s’élève
Il n’y a aucune âme en solo
Dans la rivière des rêves 

Un poème est tombé dans l’eau
Là où le vent se lève
La feuille est partie en lambeaux 
L’encre est devenue sève

C’est tellement pur c’est tellement beau
C’est l’art qui nous préserve
Un poème est tombé dans l’eau
Dans la rivière des rêves

. . . 
.

LA RIVIÈRE DES RÊVESUn poème est tombé dans l’eauLà où le vent se lèveLa feuille est partie en lambeaux L’encre est devenue sèveD’après la légende elle embaumeLes plumes jusqu’à la fièvreJ’ai croisé la muse des grands hommesDans la rivière des rêvesElle apparaît juste avant l’aubeElle vient lire sur mes lèvresQuand elle se baigne elle porte une robeProche de la tenue d’EveC’est tellement pur c’est tellement beauC’est l’art qui nous préserveUn poème est tombé dans l’eauDans la rivière des rêvesJ’ai plongé avec un flambeauLa jolie muse m’observeJusqu’à assécher mes sanglotsC’est du travail d’orfèvreL’émotion traverse dans les mots Comme un écran se crèveOn nage au-dessus des enclosDans la rivière des rêvesLa jolie muse danse dans l’eauUn poème sur ses lèvresLe vent lui souffle dans le dosL’éternité est brèveC’est le regard de l’angelotSur l’humain s’élèveIl n’y a aucune âme en soloDans la rivière des rêves Un poème est tombé dans l’eauLà où le vent se lèveLa feuille est partie en lambeaux L’encre est devenue sèveC’est tellement pur c’est tellement beauC’est l’art qui nous préserveUn poème est tombé dans l’eauDans la rivière des rêves… . . ..Images : FUERZABRUTAMusique : Kenny AllenPoème & voix : Souleymane Diamanka

Gepostet von Souleymane Diamanka am Donnerstag, 16. April 2020

Images : FUERZABRUTA
Musique : Kenny Allen
Poème & voix : Souleymane Diamanka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *